Jour 235 : samedi 11/02/2017

 

Levés vers 7h ce matin, nous allons à la station de ski du Valinouët.

Nous passons la matinée à l’Eternel Spa car j'y donne un cours de yoga aérien, et pour la première fois, nous y restons pour manger.

Alors que très souvent les prix flambent dans les centres de spa, ici la carte est plutôt raisonnable.

Les plats sont cuisinés maison et super bons 😋.

Pour 16$ avant taxes, nous dégustons une excellente soupe de poireaux et patates douces en entrée, suivi d'un très bon gratin de macaronis aux fromages.

Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët

Le ventre bien rempli et le soleil brillant toujours aussi fort, nous partons faire une randonnée en raquettes dans la station de ski.

Nous étudions un peu les sentiers indiqués sur la grosse carte et choisissons d'effectuer une boucle en empruntant une partie du sentier Les Petits Fantômes et une partie de L'étang.

Une superbe marche de 3h au total et 5,5 kms parcourus.

Canada : Celui qui raquettait au Valinouët

Le début du parcours se fait en forêt sur un chemin bordé de maisons et de peluches en tout genre accrochées aux arbres.

À plusieurs reprises, nous traversons les pistes de ski.

Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët

Et puis nous nous enfonçons un peu plus encore dans la forêt où le paysage est absolument splendide.

Il y a de la neige en abondance qui recouvre tous les sapins, leur donnant une allure de fantômes.

C'est tout simplement féerique et très enchanteur.

Pas besoin d'aller payer 65$ chacun pour aller voir la fameuse Vallée des Fantômes au parc des Monts Valin. Il y a déjà bien de quoi régaler nos yeux ici 🙂.

Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët

Au cours de la balade, alors que nous réfléchissons à la direction qu'il nous faut prendre pour continuer notre marche, nous croisons nos premiers animaux sauvages.

Enfin, pas si sauvages que ça les petites pies 🙂.

Et elles tiennent bien leur réputation de voleuses les coquines !

En effet, aussitôt la barre de céréales sortie, elles se jettent chacune leur tour dans la main de Guigui pour y picorer quelques graines.

Elles vont même jusqu'à se servir à la source, c'est-à-dire sur la biscuit directement 🙂.

Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët

Cette petite pause d'un bon quart d'heure passée avec les pies a suffit à nous refroidir les pieds et les mains, car bien qu'il fasse très beau, il fait aussi très froid. Nous avons un bon -20°C aujourd'hui. La preuve qu'il fait froid, j'ai les cheveux qui blanchissent et Guigui commence à se transformer en Père Noël.

Un temps parfait pour aller marcher 🙂.

Canada : Celui qui raquettait au Valinouët

Allez, hop hop hop, nous reprenons la marche active en forêt pour nous réchauffer, toujours à travers les merveilles que nous offre Mère Nature.

Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët

Pour voir la beauté des paysages dans son ensemble, nous prenons un peu de hauteur et grimpons jusqu'au Pic à Jeff observer la vue.

La côte est difficile à monter avec nos raquettes (il nous manque les fameux marche-pied à l'arrière) mais la vue en vaut vraiment la peine.

Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët

La montée était peut-être un peu éprouvante mais la descente est bien plus rigolote quand on se laisse glisser sur les raquettes 🙂.

Parfois en chemin, on voit comme des petites sculptures de neige conçues par les marcheurs des jours précédents.

Canada : Celui qui raquettait au Valinouët

La balade se termine. Pour revenir à la station, nous empruntons à nouveau le sentier avec les peluches, et c'est tout sourire et avec un beau coucher de soleil que nous quittons les lieux. C'était vraiment une très belle randonnée 🙂.

Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Canada : Celui qui raquettait au Valinouët
Retour à l'accueil