31 août

 

Après toutes les péripéties de la veille pour arriver à Pékin, nous sommes contents d'avoir bien dormi dans cette chambre certes un peu chère (40€ la nuit) mais très confortable et propre.

On aimerait passer encore 2 nuits dans la capitale chinoise mais pas à ce prix-là. La guesthouse où nous nous trouvons n'ayant plus de chambre moins chère disponible, on se met à la recherche d'un nouvel hébergement.

Avant de commencer la prospection, il nous faut acheter une carte SIM locale.

Il paraît que les chinois ne parlent pas un mot d'anglais ? Bah c'est bien vrai ! Ils ne comprennent pas un seul mot !

Tant pis, on va utiliser le langage des signes. Après 2 mois de pratique en Mongolie, on est devenu super bon pour communiquer avec les mains.

Bah, en Chine ça n'a pas l'air de fonctionner. En tout cas, les vendeurs de ce magasin de téléphonie ne comprennent pas qu'on souhaite acheter une carte SIM prépayée. Pourtant on essaie tous les moyens : on leur montre notre carte SIM française, ce qu'on pense être des cartes derrière la caisse, etc... Rien ne fonctionne.

Ils se mettent à trois vendeurs pour essayer de comprendre ce qu'on veut et finissent par nous proposer enfin une carte.

Pour savoir combien de temps de communication nous avons sur cette carte, je dois me munir d'un papier et d'un crayon et jouer à dessiner c'est gagné pour me faire comprendre.

Bref, Nous n'aurions jamais pensé autant galérer pour acheter une simple carte SIM prépayée !

L'achat effectué, nous rentrons à la guesthouse et passons quelques coups de fil pour réserver une chambre moins chère.

On en trouve une, à l'opposé de notre situation actuelle. C'est parti pour une excursion dans Pékin avec les gros sacs.

Pékin surpeuplé, ce n'est pas un mythe. Il y a effectivement beaucoup de monde dans les rues mais pas trop dans le métro qui, soit dit en passant, est vraiment nikel !

Très propre, il est aussi équipé d'une télévision qui diffuse en permanence des publicités.

Il arrive parfois qu'on ne reçoive plus la télé dans le métro mais pas d'inquiétude ! Nous pouvons malgré tout suivre nos publicités préférées grâce aux nombreux écrans installés dans les souterrains du métro !

C'est incroyable toute cette technologie !

J'ai du mal à croire qu'on soit déjà en Chine !

 

Une fois arrivés à notre nouvelle Guesthouse (un peu moins chouette que celle de la veille, mais moins chère), nous passons une bonne partie de l'après-midi à préparer notre séjour à Pékin et on enchaîne en fin d'après-midi avec notre première visite touristique : le Temple du Ciel.

A cette heure-ci, il n'y a pas trop de monde, la balade est plutôt agréable dans ce joli temple.

01 pekin 01

 

01 pekin 02

 

01 pekin 03

 

01 pekin 04

 

Puis on se balade aux alentours du temple et on assiste à une partie de badminton au pied. Évidemment, je teste ce jeu, pas si facile...

01 pekin 05

 

Puis on s'en va me racheter des tongues. Bah oui, en Mongolie j'avais rangé les miennes mouillées dans un sac plastique. Résultat : elles sont moisies. Et j'ai l'impression qu'avec cette chaleur, on va souvent se promener les pieds à l'air.

Pour une simple paire de tongues, j'ai dû commencer la partie de négociation.

Il paraît qu'en Chine il faut tout le temps négocier et ne pas hésiter à baisser le prix jusqu'à 80% moins cher !

Je confirme. J'ai obtenu mes tongues 50% moins cher que le prix annoncé mais je suis certaine que j'aurai pu négocier davantage...

 

Le soir, on essaie de préparer notre séjour en Chine. On aimerait passer par le centre et voir l'armée enterrée à Xi'an et rencontrer les communautés musulmanes du centre, aller dans le sud de la Chine, aller à Shanghai, voir Avès le pote de Guigui à Hong Kong et découvrir les campagnes du Yunnan et du Sichuan.

Enfin, on aimerait traverser le Tibet pour rejoindre le Népal et rester dans l'idée de prendre l'avion le moins possible pendant notre voyage.

Avec tout ce qu'on veut voir, c'est sûr il va falloir qu'on étende notre visa.

Difficile d'organiser jour après jour dans ce pays car il est impossible d'acheter des billets de train ailleurs que dans la ville de départ.

Du coup, pour avoir des billets disponibles et dans la classe choisie, bah c'est au petit bonheur la chance.

 

1er septembre

 

Au programme d'aujourd'hui : promenade sur la place Tian'anmen, puis visite de la cité interdite où se tient le grand portrait de Mao.

01 pekin 06

 

01 pekin 07

 

Guigui a bien aimé la visite de la cité, moi un peu moins pour les raisons suivantes :

- beaucoup trop de touristes, principalement chinois donc bruyants

- le site est joli mais tous les temples se ressemblent et surtout on ne peut rentrer dans aucun d'entre eux.

La seule façon de voir l'intérieur du temple est de regarder à travers des vitres. Je trouve ça un peu dommage...

01 pekin 08

 

01 pekin 09

 

01 pekin 10

 

01 pekin 11

 

01 pekin 12

 

01 pekin 13

 

01 pekin 14

 

Après la cité interdite, on se promène vers les lacs où règne une très bonne ambiance.

On y voit un jeune chanteur guitariste qui se produit tout seul et qui joue de la musique chinoise plutôt sympa.

01 pekin 15

 

On assiste également à un cours de djumbé en plein air. Plutôt surprenant d'entendre des rythmes afro en Chine mais l'ambiance est vraiment sympa.

01 pekin 16

 

01 pekin 17

 

01 pekin 18

 

Aujourd'hui, on a bien a marché et en cette fin de journée on se dit que ça pourrait être sympa de rentrer à la guesthouse en rickshaw (vélo pousse-pousse) pour soulager nos pieds.

Justement il y en a un qui s'arrête pile devant nous. Commence maintenant une nouvelle aventure pour communiquer.

On lui montre notre adresse...il ne semble pas savoir où c'est...ça commence mal...

On lui demande combien va nous coûter la course...Guigui comprend 80 yuan (10€)...il doit mal comprendre car ça me paraît vraiment cher pour si peu de kilomètres...

Du coup moi je comprends plutôt 8 yuan...ce qui me parait pour le coup vraiment pas cher !

Je lui demande confirmation avec les doigts...il me montre bien 8 avec ses doigts... cool, c'est vraiment pas cher ! :-)

Mais pour être sûre, je lui demande encore confirmation, trois fois ! Je sais je suis un peu lourde mais ce chauffeur a le regard d'un mec qui comprend rien.

1ère confirmation --> je lui montre 8 avec mes doigt --> le mec me dit oui

2ème confirmation --> j'écris un 8 sur ma main --> le mec me dit toujours oui

3ème confirmation --> j'écris un 8 sur son rétro --> le mec me dit encore oui

Bon bah je crois qu'on s'est bien compris alors c'est parti ! :-)

Au bout de 3 minutes, le chauffeur s'arrête pour demander son chemin à un étudiant qui heureusement pour nous, parle anglais.

Ce jeune nous demande où on va exactement...on lui dit et lui, transmet au chauffeur.

Du coup on en profite pour demander au jeune de nous confirmer le prix de la course...il nous répond 80 yuan !

A-t-on bien entendu ? Je ne comprends plu rien. Il me semblait pourtant avoir été assez insistante quand j'ai demandé le prix...

Le jeune semble aussi surpris que nous et nous conseille de prendre un taxi ou le métro car ça nous reviendra nettement moins cher.

En effet, le métro est à seulement 2 yuan. Du coup on descend tout de suite du vélo. Le chauffeur semble surpris et dégouté de nous voir descendre.

"Bah ouais mec mais on t'a demandé 4 fois le prix et 4 fois tu nous as dit 8 yuan. Te fous pas de nous !"

J'en reviens pas ! Soit le mec est vraiment débile, soit c'est un bel arnaqueur.

 

Le soir, on veut aller goûter la street food (cuisine de rue) dans une rue indiquée dans Le Routard mais une pluie s'abat sur la ville alors on mange à la guesthouse et on continue de préparer le séjour en Chine. La street food ce sera pour demain.

On recherche des bons plans pour nous rendre au Tibet pour pas trop cher, ce qui n'est pas chose facile.

Il faut savoir que le Tibet est une province soit disant indépendante mais qui est en réalité sous le contrôle de la Chine.

Pour nous y rendre, nous sommes obligés d'obtenir un permis nous permettant d'entrer sur le territoire, et de passer par un tour organisé. Il est impossible de voyager au Tibet de façon indépendante.

Il est impératif d'avoir un chauffeur et un guide, et de faire partie d'un groupe de 5 personnes minimum.

 

Nous poursuivons ensuite nos recherches concernant la Grande Muraille : sur quelle portion randonner sans voir trop de touristes ?

- Badalin --> sûrement pas ! Ce serai la portion la plus empruntée par les touristes chinois.

- Simataï --> le site est fermé en ce moment pour cause de travaux. Mince ! Ça avait l'air d'être un morceau sympa de la muraille.

On finit par trouver la balade qu'on va faire : de Jiankou à Mutianyu.

Du coup on se dit qu'il vaut mieux ne pas se coucher trop tard et se lever à 5h demain pour explorer cette fameuse muraille...mais entre temps on fait la connaissance de Victor et Héloïse, deux français qui terminent leurs vacances en Chine.

On discute on discute et on finit par se coucher vers 2h du matin.

Bon bah la grande muraille, ce sera pas pour demain. On reporte d'une journée pour être vraiment en forme.

 

02 septembre

 

Aujourd'hui, c'est journée tranquille. On prépare bien le début du séjour : Datong - Pingyao et Xi'an.

Voilà une semaine de programme. Whaou ! On file à la gare pour acheter nos billets de train Pékin--> Datong et le soir on fait un tour dans cette fameuse rue qui propose de la street food.

01 pekin 19

 

01 pekin 20

 

01 pekin 21

 

01 pekin 22

 

Nous sommes un peu déçus car très touristique et donc très cher, mais cette balade nous permet de nous balader dans le quartier chic de Pékin, ce qui n'est pas désagréable.

Ce coup-ci, on ne se couche pas après minuit car une grosse journée nous attend demain : une randonnée sur la Grande Muraille de Chine :-)

Retour à l'accueil