19 septembre

 

Levés tôt ce matin, 6h15, on part pour le Yuanyang, connue pour ses rizières en terrasse.

1h30 de bus pour aller à la gare routière puis 7h de bus jusqu'à Yuanyang. Pendant tout le voyage, le chauffeur conduit très vite et en klaxonnant, souvent sans raison.

Heureusement qu'on pense toujours à recharger ipod, tablettes et téléphone pour écouter de la musique.

 

Dans le bus, nous faisons la connaissance d'une famille franco-canadienne partie en tour du monde pendant un an.

Whaou ! On trouve ça génial ce couple qui offre la découverte du monde à ses trois enfants.

En chemin, on fait une pause pipi. Quelle surprise avons-nous la maman canadienne et moi-même de découvrir pour la première fois ces fameuses toilettes ouvertes !

Vous ne connaissez pas le concept ? Je vous explique.

Il s'agit d'une rangée de toilettes à la turque, séparées sur les côtés par des murs qui arrivent à hauteur des hanches, mais ouvertes devant.

Ce qui signifie que tout le monde nous voit quand on fait pipi ou caca.

Mais le plus incroyable et le plus crade surtout, c'est qu'il y a une rigole qui relie les toilettes les unes aux autres et que dans cette rigole, on peut y voir passer le pipi ou la crotte de la voisine.

Avec la maman canadienne, on essaie bien de tester ces toilettes typiques. Après tout, c'est ça aussi le voyage !

Mais à peine rentrées, l'odeur nauséabonde et les gémissements de deux femmes chinoises en train de faire la grosse commission nous bloquent un peu.

Je la regarde, elle me regarde, on se dit qu'on ne peut pas faire ça. Bref, on fait pipi dans l'herbe derrière les toilettes.

 

Arrivés à Xinjie dans le Yuanyang, nous partons à la recherche de l'hôtel de Meghan et François : le Yunti hôtel.

Une fois de plus, deux hôtels portent ce nom.

On s'arrête dans le premier...on demande à la jeune fille de l'accueil si on est bien au Yunti...elle ne comprend pas...est-ce que vous avez deux clients canadiens dans l'hôtel, un couple?...elle ne comprend toujours rien...allez on essaie avec les mains...ici, Yunti hôtel ?...là elle semble totalement apeurée et reste un instant silencieuse. J'en viens à me demander si elle n'est pas muette... Pourquoi ne dit-elle rien ?

Puis elle se décide enfin à nous parler et à nous dire qu'on n'est pas au bon hôtel. Là on est au Yunti Xin Jié. Le Yunti se situe juste derrière, en haut d'une côte alors on va au deuxième hôtel.

Là encore, nous rencontrons quelques problèmes de communication avec le mec de l'accueil, mais ce dernier a l'intelligence d'appeler son patron qui parle anglais et de passer le téléphone à Guigui pour qu'on se fasse comprendre.

Le patron a bien rencontré Meghan et François, ils logent au Yunti Xin Jié :-\

Bon bah on retourne au premier hôtel. Là, la jeune fille de l'hôtel nous tend direct un petit papier sur lequel François a noté un mot à notre attention. Ils ont d'ailleurs signé leurs noms sur ce papier mais pourtant quand on a parlé d'eux, personne n'a compris, alors que nous sommes finalement les quatre seuls occidentaux de l'hôtel...

Enfin bref, on s'installe dans la chambre à 130 yuan (16€), chambre qui soit dit en passant doit servir à satisfaire les hommes d'affaires chinois en manque d'affection, puis on rejoint nos amis québécois pour une balade dans la petite ville de Xinjié.

 

06 01 Xinjie (3)

 

06 01 Xinjie (5)

 

06 01 Xinjie (9)

 

06 01 Xinjie (4)

 

06 01 Xinjie (1)

(au cas où l'homme d'affaire de passage s'ennuierait...)

 

Ici les gens semblent plus souriants. Meghan nous le confirme et dit que dans le Xishuangbana, elle n'a pas trouvé les gens très sympas et accueillants. Elle nous raconte leur séjour dans cette région tout au sud du Yunnan qui ne nous donne pas tellement envie d'y aller finalement car on en a marre des gens pas accueillants et on ne veut pas payer un tour organisé comme ils l'ont fait.

Mais pour le moment nous nous concentrons sur la région du Yuanyang.

 

Meghan et François ont loué pour 300 yuan (37,50€) les services d'un chauffeur qui les conduira demain en mini-van aux fameuses rizières en terrasse et aux villages alentours.

Ils nous proposent de les accompagner. Le circuit a l'air chouette, pas trop touristique et cela nous permettrait de partager les frais.

On ferait donc ce circuit pour 150 yuan par couple (19€), ce qui est à notre avantage car le Routard indique une entrée aux terrasses à 100 yuan par personne, sans la visite des villages.

Le chauffeur viendra donc nous chercher demain matin pour 5-6h de balade.

 

Ce soir, nous tentons un petit resto aux conditions d'hygiène inexistantes mais où la cuisine y est très bonne.

Guigui et moi ne sommes pas malade, c'est l'essentiel :-)

 

 

20 septembre

 

Ce matin, réveil à 7h, petit déjeuner à 7h30. Pour 20 yuan (2,50€), nous avons droit à un buffet à volonté.

8h30, nous voici dans le van avec notre chauffeur, plutôt souriant, prêts à découvrir des paysages incroyables.

On s'arrête une première fois en ville prendre deux étudiantes chinoises. L'organisatrice nous demande si ça nous dérange qu'elles viennent avec nous, soit disant qu'elles aimeraient pratiquer l'anglais. Pas de problème !

En réalité, elles ne nous causent pas tellement et ne semblent pas avoir envie de nous parler, mais elles ont l'air gentilles et puis ça nous fait la journée encore moins chère, plus que 100 yuan par couple (12,50€).

 

A part notre passage en forêt où l'on emprunte un chemin rempli de déchets, la balade est très agréable.

Je fais remarqué aux copains, sur un ton un peu moqueur, que les deux chinoises ne semblent pas habituées à la marche.

Et bien je n'aurais peut-être pas dû parler aussi vite car peu de temps après avoir fait cette remarque inutile, je glisse et descend une petite pente sur le cul. Ça m'apprendra à critiquer mon prochain :-P

 06 02 Yuanyang (1)

 

Malgré la brume, les rizières restent superbes et nous apprécions la promenade dans le village.

 06 02 Yuanyang (2)

 

06 02 Yuanyang (3)

 

06 02 Yuanyang (4)

 

06 02 Yuanyang (10)

 

06 02 Yuanyang (15)

 

06 02 Yuanyang (12)

 

06 02 Yuanyang (13)

 

06 02 Yuanyang (7)

 

06 02 Yuanyang (6)

 

06 02 Yuanyang (16)

 

06 02 Yuanyang (5)

 

06 02 Yuanyang (8)

 

06 02 Yuanyang (9)

 

06 02 Yuanyang (14)

 

06 02 Yuanyang (11)

 

 

De retour en ville vers 13h30, nous tentons un deuxième resto, qui ressemble plus à un boui-boui qu'à un restaurant.

Comme le font les locaux, nous commandons plusieurs plats que nous partageons.

 06 01 Xinjie (2)

 

Petite sieste après le repas et en début de soirée, nous faisons à nouveau un tour de la ville, plus animée qu'hier. En effet c'était la fête de la Lune et tout était fermé.

 

On s'arrête devant des messieurs qui jouent à un drôle de jeu avec des palets en bois. Ça ressemble un peu aux échecs.

A la fin de leur partie, ils nous proposent à François et moi-même d'en jouer une. Ça promet, moi qui ne sait pas jouer aux échecs...

Autant le papi qui joue avec François est sympa, il lui explique comment jouer, autant mon partenaire ne me laisse même pas toucher un pion et ne m'explique rien. Évidemment je perds face à mon redoutable adversaire François. Un très bon moment passé.

 06 01 Xinjie (6)

 

06 01 Xinjie (7)

 

06 01 Xinjie (8)

 

Quand on s'est mis à jouer, il a eu un attroupement autour de la table, les chinois étant très curieux de savoir lequel des deux européens allait gagner la partie. Mais une fois la partie terminée, tout le monde est parti très vite sans dire au revoir.

 

Nous continuons la balade en ville qui, comme toute ville chinoise est sale et sent mauvais.

Quand ça ne sent pas les poubelles, ça sent le caca, l'urine ou la friture.

Et puis tous ces gens qui se raclent la gorge en permanence pour cracher ! Guigui arrive à faire abstraction de ça mais pour moi, ça m'est difficile à supporter.

 

Avant d'aller manger, on retourne sur la place où l'on peut assister à quelques animations, notamment des danses traditionnelles.

J'ai trop envie de me joindre à ces dames ! Et puis allez, j'y vais. C'est sympa et pas trop difficile.

Les dames autour de moi sont tellement petites que je parais immense ! Ma voisine me fait comprendre que je me débrouille bien :-)

Les spectateurs semblent un peu surpris de me voir participer à la danse, ils ont le sourire aux lèvres.

Je passe un très bon moment avec eux qui me permet par ailleurs de réaliser le défi que nos amis nous ont donné : effectuer des danses traditionnelles (la vidéo très bientôt).

 06 01 Xinjie (10)

 

Après cette petite danse, on essaie un troisième resto encore pire que les précédents niveau propreté mais la cuisine ne doit pas être si mauvaise car nous ne sommes toujours pas malade.

 

 

21 septembre

 

Dernier petit déjeuner avec Meghan et François avant leur retour à Kunming et pour nous, dernière journée à Yuanyang.

On passe par la gare routière pour acheter nos tickets de bus pour Jianshui. Le bus est censé partir à 16h30 mais au moment d'acheter nos billets, la guichetière nous informe que le bus ne part plus à 16h30 mais à 14h40. Heureusement qu'on est passé car le bus part dans deux heures...

Nous faisons le trajet avec des chinois égoïstes : les genoux d'un mec dans mon dos, un autre type qui fume dans le bus alors que c'est interdit, etc...

De plus, notre chauffeur semble avoir envie de mourir tellement il conduit vite.

On arrive sains et saufs à Jianshui vers 19h et on part à la recherche de la guesthouse conseillée par nos amis québécois.

On a l'adresse dans le Routard et une carte de visite de la guesthouse en chinois. Ça devrait être facile de la trouver.

On trouve le lieu mais whaou ! C'est un hôtel hyper classe ! Ça nous semble un peu étrange...

Le personnel semble un peu surpris de voir arriver deux pouilleux comme nous avec des gros sacs sur le dos.

Comme d'hab, ils ne comprennent rien alors ils appellent leur patronne qui parle anglais et qui nous explique, je vous le donne en mille, que nous ne sommes pas au bon endroit.

La guesthouse que l'on cherche et qui porte le même nom que ce sublime hôtel se situe un peu plus loin.

On ne peut pas dire que les chinois se fassent chier à trouver des noms d'hôtel originaux... ils en prennent un qui existe déjà.

 

En tout cas, les gens ici sont vraiment sympas. Contrairement aux autres villes de Chine, en montrant la carte de visite les passants nous aident à trouver notre chemin.

On trouve la guesthouse, on s'installe et on repart à la recherche d'un endroit où manger puis dodo.

 06 03 Jianshui (10)

 

06 03 Jianshui (21)

 

Nous avons quand même vu cette petite ville de nuit : c'est sale, ça pue, c'est le bazard partout mais ici les gens nous paraissent plutôt sympathiques.

 

 

22 septembre

 

En prenant notre petit déjeuner, on fait la connaissance d'un australien marié à une chinoise, qui vit à Kunming.

Il nous informe qu’une nouvelle ligne de train a ouvert cette année au départ de Jianshui pour rentrer à Kunming. Le trajet serait plus rapide qu’en bus et surtout un peu moins cher.

Du coup, on se renseigne sur le moyen de se rendre à la gare ferroviaire auprès de la guesthouse qui nous conseille vivement d’acheter nos billets dans une agence située à 100 mètres de là car ce sera plus rapide et pas moins cher.

Arrivés à l’agence, le vendeur maîtrise moyennement l’anglais et sa collègue pas du tout, mais ils font tellement d’efforts pour communiquer qu’on réussit à se comprendre mutuellement et à obtenir nos infos.

On ne peut pas acheter nos billets dans cette agence car ils ont besoin de nos passeports qui sont à Kunming pour le renouvellement du visa. Alors le vendeur nous dit d’aller acheter nos billets directement à la gare qui ne nous demandera pas nos passeports.

Il nous explique comment nous rendre à la gare en bus et c’est parti.

Comme quoi, avec de la bonne volonté et le sourire, on réussit toujours à communiquer :)

Un quart d’heure de marche jusqu’à l’arrêt de bus…puis on attend 45 minutes que le bus soit plein pour partir…puis un quart d'heure de route jusqu’à la gare…puis on attend une demie heure que les guichets veuillent bien ouvrir…puis on fait la queue 20 minutes.

Effectivement, on ne nous demande pas nos passeports. Nous obtenons nos billets de train pour demain, départ à 9h38 pour 43,50 yuan par personne (5,50 euros) au lieu de 75 yuan en bus (9,50 euros). Le trajet se fait en 3h30 en train au lieu de 4h en bus et surtout on arrivera à la gare ferroviaire de Kunming, bien plus centrale que la gare routière.

15h20, on peut rentrer et se promener en ville. Et bien non car le bus de retour ne part avant 16h30, heure d’arrivée du prochain train. Plus d’1h à attendre !

On essaie de trouver un autre moyen de rentrer. A ce moment-là, un chauffeur de mini-van me demande si on veut monter…je lui demande le prix du trajet…il ne me répond pas, sûrement qu’il n’a pas compris ma question et mon geste “combien”avec les doigts…

Bref, pas le temps d’en parler à Guigui que ce chauffeur de mini-van a disparu, il est déjà reparti.

Guigui tente le coup avec un taxi qui demande 20 yuan la course (2,50 euros) ! Franchement ils abusent les chauffeurs de taxi car la ville n’est pas très loin et normalement c’est 1 yuan le kilomètre. Du coup, on refuse le taxi.

On essaie ensuite une bonne vieille méthode : le stop ! Bah ça marche pas non plus. Rendre service aux gens, c’est vraiment pas un concept courant en Chine.

Un autre mini-van arrive, ce sont l’australien de ce matin et sa femme qui en sortent. Ils ont payé 40 yuan la course pour venir jusqu’ici, super cher !

Plusieurs chinois se précipitent dans le mini-van et l’australien entend que c’est 5 yuan la course. Il est un peu dégoûté mais sa femme demande quand même confirmation du prix pour nous.

Le mini-van étant complet, on peut monter et donner ce que l’on veut : 3 ou 5 yuan chacun. On donnera 6 yuan pour nous deux, ça passe ! On s’en est bien sorti sur ce coup-là.

De retour en ville, on peut enfin aller se promener !

On commence par visiter les jardins de la famille Zhu : bien mais pas top.

 06 03 Jianshui (9)

 

06 03 Jianshui (3)

 

06 03 Jianshui (4)

 

06 03 Jianshui (5)

 

06 03 Jianshui (6)

 

06 03 Jianshui (7)

 

06 03 Jianshui (8)

 

Nous continuons la pomenade dans un marché local où nous voyons pour la première fois des chiens rotis. Franchement, ça nous dégoûte un peu car ici les chiens sont des animaux de compagnie et sur les étals, on croirait que la bête a été embrochée et rotie vivante.

 06 03 Jianshui (12)

 

06 03 Jianshui (13)

 

06 03 Jianshui (14)

 

06 03 Jianshui (11)

 

Nous quittons ce marché plutôt puant et essayons de trouver un moyen de transport pour aller au pont des deux dragons, à 5 km du centre ville. Il fait trop chaud pour marcher !

On demande à un mini-van s’il peut nous y conduire : oui mais pour 50 yuan ! Il se fout de nous ! Le mec de la guesthouse nous a dit que le mini-van ne nous coûterait pas plus de 3 ou 4 yuan chacun. On s’en va alors il descend son prix à 30 yuan, mais c’est toujours beaucoup trop cher !

Ils nous prennent vraiment pour des cons…

On demande à une conductrice de bus, elle ne va pas au pont mais sort de son bus pour arrêter un autre mini-van et lui demander s’il peut nous y conduire. Le mini-van est déjà bien chargé mais si on se serre un peu, il peut nous embarquer pour 3 yuan chacun. C’est parti !

Le chauffeur, très souriant, nous dépose tout près du pont. L’endroit est joli, dommage que le coucher de soleil soit derrière les nuages…

 06 03 Jianshui (15)

 

06 03 Jianshui (16)

 

06 03 Jianshui (17)

 

06 03 Jianshui (18)

 

Pour le retour, on commence à pied sur le bord de route en attendant qu’un mini-van passe dans le coin. Il y en a un qui arrive, on l’arrête. C’est le même chauffeur qu’à l’aller, tout sourire. Il nous a reconnu.

 

Vient l’heure de manger. On part à la recherche du restaurant indiqué dans les adresses bon marché du Routard. Bon marché c’est vite dit…En plus, il n’y a que des plats vraiment bizarres et au prix qu’ils coûtent, on aimerait bien finir nos assiettes.

Et puis la serveuse qui reste plantée devant nous à attendre notre commande. Elle rigole avec sa collègue, ça ressemble pas mal à un foutage de gueule.

“Quoi ? On est trop long à se décider parmi tes 250 plats à la carte ? Bah regarde-nous bien parce qu’on se casse d’ici”. Non mais oh !

Nous trouvons un autre resto dans lequel nous retrouvons la famille franco-canadienne. C’est une sympathique famille qui est en train de vivre une expérience extraordinaire : un an autour du monde avec des enfants âgés de 13, 11 et 8 ans.

Nous passons un bout de soirée avec eux, allons faire un tour sur la place principale et sa porte toute illuminée.

 06 03 Jianshui (1)

La porte de jour

 

06 03 Jianshui (19)

 

06 03 Jianshui (20)

La porte de nuit

 

Puis on rentre et dodo, demain nous devons encore nous lever tôt.

 

 

23 septembre

 

Après 3h30 de train, nous revoilà à Kunming, pour cinq jours. Ce coup-ci on compte bien visiter la ville.

Bon, cet après-midi on décide plutôt de rester à la guesthouse et de préparer des articles de Mongolie car nous avons presque trois mois de retard sur le blog et ça craint !

Tout le monde en France pense que nous sommes en Russie ! :)

Puis nous retrouvons Meghan et François pour une dernière soirée avant leur retour au Québec. Nous avons beaucoup aimé leur compagnie et partagé un bout de ce voyage avec eux ;)

 

Retour à l'accueil